Séminaire du CHPP

Cycle "Histoires politiques"   
 
2015 - 2016cycle
Histoires politiques

 
- saison 2 -
"Délibérer en assemblé(e)
Une histoire des hémicycles (XIXe-XXe)"
2014-2015
 
 - saison 1 -
"Histoire de la loi" 
2013-2014

  "Parlements du monde"
2012-2013

    "Une histoire de l'antiparlementarisme"
(CHPP/CHEC)
2011-2012

   "Le Parlement
dans tous ses états"

2010-2011

   "L'histoire politique
en renouveau"

2009-2010
2008-2009
2007-2008

   "Pouvoirs, institutions
et familles politiques
en Europe
(XVIIIe – XXIe siècles)"
2006-2007
2005-2006
2004-2005

printemps 2004
 
 

 
"Les mises en scène
du politique"
(ISCC/CHPP/SAVOURS)
2009-2010

saison 3 : Les années Chirac
   
séminaire de recherche du CHPP accueilli par le Centre d'histoire de Sciences Po
et coordonné par Christophe Bellon et Jean Garrigues
Le séminaire a lieu 17h30 à 19h au Centre d'histoire de Sciences Po
   
   
mardi 20 octobre 2015
Jean-François Sirinelli
Professeur à Sciences Po
Les années Chirac au prisme du temps long
mardi 17 novembre 2015 (séance reportée)
Pascal Perrineau
Professeur à Sciences Po
L'élection présidentielle de 1995
    
mardi 15 décembre 2015
Sylvie Guillaume
Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Bordeaux 3
Les réformes. 1995-2002

   
mardi  19 janvier 2016
Bernard Lachaise
Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Bordeaux-Montaigne
Le gouvernement d'Alain Juppé (1995-1997)
   
mardi 8 mars 2016
Gilles Richard
Professeur d'histoire contemporaine  à l'Université Rennes 2
La dissolution et la victoire de la gauche en 1997
   
mardi 15 mars 2016
Mathias Bernard
Professeur d'histoire contemporaine, président de l'Université Blaise-Pascal
Les droites sous la première présidence de Jacques Chirac
   
mardi 17 mai 2016
Jean Garrigues
président du CHPP, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Orléans
Christophe Bellon
maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université catholique de Lille et membre correspondant au Centre d’histoire de Sciences Po
A l'épreuve du premier mandat présidentiel de Jacques Chirac: le centre à la recherche de son identité
   
mardi  14 juin 2016
Les gauches sous la première présidence Chirac

2014 - 2015
saison 2 : Délibérer en assemblée(s)
Une histoire des hémicycles (XIXe-XXe siècles)
     
séminaire de recherche du CHPP accueilli par le Centre d'histoire de Sciences Po
et coordonné par Christophe Bellon et Jean Garrigues
     
Le séminaire a lieu 17h30 à 19h au Centre d'histoire de Sciences Po
le 3e mardi de chaque mois.
   
Après une première saison consacrée à l’histoire politique de la loi, le séminaire Histoires politiques propose, pour sa 11e rentrée universitaire, de s’intéresser aux lieux de délibération, sans toutefois prendre en considération les seules assemblées parlementaires. Il s’agit de s’interroger sur le processus de délibération des assemblées au sens large, à travers la vie de leur(s) hémicycle(s). La période d’étude envisagée concerne les XIXe et XXe siècles.

De la source consultative de la loi, dans les assemblées du Conseil d’Etat, jusqu’aux décisions prises dans les assemblées plénières départementales et régionales, le projet 2014-2015 vise à une approche interdisciplinaire de la prise de décision, en lien avec le processus législatif général. Des enseignants-chercheurs issus des disciplines de l’histoire contemporaine, de l’histoire du droit, du droit public, de l’économie seront invités à proposer des points de vue complémentaires sur cette histoire des hémicycles.
   
mardi 21 octobre 2014
Loris Chavanette (Docteur en histoire (EHESS), Chargé de cours à l'Université de Créteil - Prix de thèse de l’Assemblée nationale 2013)
Délibérer en révolution : les assemblées du Directoire et l'altérité parlementaire
   
mardi 18 novembre
Christian-Marie Wallon-Leducq
(Professeur émérite de science politique à l’Université de Lille 2)
Dans le huis clos des conclaves
   
mardi 16 décembre
Murielle Mauguin
(Maître de conférence en droit public, INS HEA)
Le rôle des commissions dans le processus législatif : évolutions récentes, étude comparative
   
mardi 20 janvier 2015 - salle Jean Monnet, rez-de-chaussée
Antoine Perrier
(Sciences Po Paris)
Délibérer dans le langage du droit, les assemblées générales du Conseil d'État
   
mardi 17 février
Bernard Gaudillère
(Président de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel)
La délibération au Corps législatif (1852-1870) : contraintes, réalités, évolutions
   
mardi 17 mars (séance reportée)
Frank Georgi
(maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université  Paris 1)
La loi en dispute : les assemblées générales des centrales syndicales, forces vives de la Nation, à l’épreuve du XXe siècle (intitulé à confirmer)
   
mardi 21 avril
Pierre Allorant
(maître de conférences en histoire du droit à l'Université d’Orléans)
Une histoire de la loi en application : les assemblées plénières départementales et régionales à l’épreuve de la réforme territoriale
   
mardi 19 mai - salle Jean Monnet (rez-de-chaussée)
Daniel Mandon
(maître de conférences honoraire à l'Université Lyon II, ancien député de la Loire, ancien vice-président de l'Association des maires ruraux de la Loire)
Faire la loi au village. Les délibérations en Conseil municipal, "laboratoire de la démocratie"
   
mardi 16 juin
Frank Georgi
(maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Les lieux de la démocratie syndicale. Le cas de la CFDT

haut de page
 
programme
complet
2013-2014
(PDF)
2013 - 2014
saison 1 : Histoires de la loi
   
séminaire de recherche du CHPP accueilli par le Centre d'histoire de Sciences Po
et coordonné par Jean Garrigues et Christophe Bellon
   
Le séminaire a désormais lieu le mardi, de 17h à 18h30 au Centre d'histoire de Sciences Po.
   

Pour la première année de son nouveau cycle « Histoires politiques », le séminaire du CHPP oriente ses recherches sur l’histoire politique de la loi. Depuis la Révolution française, des régimes politiques bien différents se sont succédé. À leur presque unanimité, cependant, ils ont fait résonner l’écho des lois dans leurs hémicycles parlementaires et, au-delà, dans le réceptacle de leurs opinions publiques.

Nul n’est certes censé ignorer la loi. Force est de rappeler cependant que beaucoup l’ignorent. Or, depuis deux siècles, le législateur a fait des efforts parfois considérables pour rapprocher le citoyen de la connaissance de la loi en cours d’élaboration. À tel point que connaître la loi ne se réduit pas à la lecture de sa publication au Journal officiel. À chaque étape de sa fabrication, des commissions parlementaires à la séance publique, le citoyen a été associé à la production de la norme juridique.

Sauf qu’il s’agit bien là de situations inégales, selon la période historique envisagée, faisant fluctuer le jeu du parlementarisme au gré des évolutions de la France politique. Qui est à la manœuvre, alors qu’en légiférant, il s’agit d’abord d’aboutir à la décision politique ? Les acteurs eux-mêmes ? Les institutions aux rapports de force exécutif-législatif élastiques ? La nature des sujets politiques abordés ? La manière de les défendre, qu’on appelle bientôt éloquence ?

Autant de questions auxquelles nos intervenants, universitaires, historiens du contemporain ou historiens du droit, praticiens du parlement et archivistes des assemblées, tenteront d’apporter des réponses, des réponses à ces histoires politiques de la loi.

   
mardi 15 octobre 2013
Jérôme Louis (Ecole pratique des Hautes Etudes, Institut Napoléon) :
Le jeu du parlementarisme en France : faire la loi sous la Monarchie de Juillet
   
mardi 19 novembre - exceptionnellement, séance de 17h30 à 18h45

Marion Narran (Allocataire de recherche de l’Assemblée nationale, Université Montpellier I) :

« La résistance à l'individualisme juridique : l’action parlementaire des contre-révolutionnaires entre 1789 et 1830 »
   
mardi 17 décembre exceptionnellement, séance de 17h30 à 18h45

Bruno Bittmann (Université de Limoges, ancien allocataire de recherche de l’Assemblée nationale) :

« La fin du dogme révolutionnaire de la loi à l'aune du régime de Vichy »
     
mardi 21 janvier 2014

Sylvie Humbert (Professeure à l’Université catholique de Lille) :

« Au Parlement, les femmes qui ont bousculé le droit (XIXe-XXe siècles) »
     
mardi 11 février

Julien Navarro (École européenne de Sciences politiques et sociales) :

« L’activité législative des députés européens : un facteur de réélection ? »
   
mardi 18 mars

Catherine Delplanque (Association française pour l’Histoire de la Justice) :

« La loi et le ministère de la Justice »
   
mardi 29 avril

Christian Sorrel (Professeur à l’Université Lyon II) :

« Faire la loi à l’épreuve de la laïcité française sous la Troisième République : l’exemple des biens congréganistes (aspects généraux, questions financières) »
   
mardi 20 mai

Hélène Saudrais (Archiviste de l’Assemblée nationale) :

« Aux sources de la loi, les archives parlementaires (XIXe-XXe siècles) »
   
mardi 17 juin
Anne-Laure Anizan (enseignante en classes préparatoires et à Sciences Po) :
« Décider en guerre, entre loi et décret. La politique des inventions et de la recherche publique à l’épreuve du premier conflit mondial »
   

haut de page
2012 - 2013
Parlements du monde
   
séminaire de recherche du CHPP accueilli par le Centre d'histoire de Sciences Po
et coordonné par Jean Garrigues et Christophe Bellon
   
   
Le séminaire a lieu un lundi par mois, de 17h30 à 19h,
56 rue Jacob – 75006 Paris, 1er étage (salle du Traité).

contact et inscription auprès de Christophe Bellon (
christophe.bellon arobase icl-lille.fr)
   
seminaire du CHPP Parlements du monde lundi 22 octobre 2012
Au Parlement allemand.
Regards croisés République de Weimar/République démocratique allemande
L’antiparlementarisme : un mal français ?
   
Nicolas PATIN
, ATER à Sciences Po Lille, ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en histoire :
Le Reichstag (1871-1933) : les grandes tendances du parlementarisme allemand, entre théorie et pratiques

Eva PATZELT
, diplômée du Master Histoire de Sciences Po :
La Volkskammer est-allemande, « parlement d’un nouveau type » au service du Parti socialiste unifié d’Allemagne ?
   
Le Parlement grec au regard de la Constitution et de la crise lundi 26 novembre 2012
Le Parlement grec au regard de la Constitution et à l'épreuve de la crise
       
Ioannis Panoussis,
maître de conférences à l'Université catholique de Lille - Faculté Libre de Droit, juge/assesseur représentant l'UNHCR à la CND


   
seminaire du CHPP - intervention de Jacques Barrot lundi 28 janvier 2013
Le Parlement européen et l'espace judiciaire de l'Union européenne

Jacques Barrot,
ancien ministre, ancien vice-président de la Commission européenne,
membre du Conseil constitutionnel
   
Le Parlement français : quelle influence au sein de l’Union européenne ? lundi 25 février 2013 - SEANCE ANNULEE
Le Parlement français : quelle influence au sein de l’Union européenne ?

Fabienne Levilain,
fonctionnaire des Assemblées parlementaires, représentant permanent-adjoint de l’Assemblée nationale auprès de l’Union européenne (2007-2009)
   
lundi 11 mars 2013
Un serpent de mer dans l’histoire du parlementarisme outre-Manche :
la question de la Chambre des Lords

Philippe Chassaigne,
Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3
   
le Parlement britannique et la fabrication de la loi à l’Age de la Réforme lundi 15 avril 2013

Autour de la réforme municipale anglaise et galloise de 1835 : 
le Parlement britannique et la fabrication de la loi à l'Age de la Réforme


Frédéric Moret
,
Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Marne La Vallée
   
Le régime parlementaire italien et les pouvoirs du Président de la République en Italie depuis 1948 lundi 27 mai 2013

Le régime parlementaire italien et les pouvoirs du Président de la République en Italie
de 1948 à nos jours


Mario Di Napoli,
vice-président de la Commission internationale pour l’histoire des Assemblées d’Etat
   
La genèse d'un parlementarisme supranational : l'expérience du Parlement européen lundi 17 juin 2013

La genèse d'un parlementarisme supranational: l'expérience du Parlement européen


Sandro Guerrieri,
Professeur associé d'Histoire des Institutions politiques à l’Université de Rome "La Sapienza"

haut de page
2011 - 2012
Une histoire de l'antiparlementarisme

présentation - programme
séminaire de recherche du CHPP et du CHEC (Université Blaise Pascal)
accueilli par
le Centre d'histoire de Sciences Po
et coordonné par Jean Garrigues et Jean-Claude Caron 

Le séminaire a lieu un lundi par mois, de 17 à 19 heures, au Centre d’Histoire de Sciences Po,
56 rue Jacob – 75006 Paris, 1er étage (salle du Traité).

   

L’antiparlementarisme est sans doute aussi vieux que le parlementarisme, même si le Trésor de la Langue française en attribue la paternité à Maurice Barrès (1912). Le mot a été précédé par le qualificatif « antiparlementaire », employé depuis la moitié du XIXe siècle.
On a beaucoup écrit sur ce thème, et de nombreux travaux ont eu pour sujet des moments ou des familles antiparlementaires. Il manque néanmoins une historicité, une généalogie qui permette de saisir l’écart possible de la perception même du mot depuis deux siècles. C’est l’ambition du séminaire organisé par le CHPP, en collaboration avec le Centre d'histoire Espaces et Cultures de l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.

Dans une perspective diachronique, le séminaire se propose d’explorer cette histoire de l’antiparlementarisme contemporain selon cinq approches conjointes.

1- Les temps forts et les temps faibles de l’antiparlementarisme : établir sur la longue durée (1815 à nos jours) les périodes d’acmé antiparlementaire et, en contrepoint, celles où la critique s’atténue, en réfléchissant à la manière dont s’articulent ces périodes et en validant ou non l’hypothèse qu’avec un exécutif fort, l’antiparlementarisme décroit – et inversement, lorsque le législatif affirme sa puissance ; évaluer l’impact du passage d’un régime d’assemblée(s) ou parlementaire à un régime présidentiel sur l’antiparlementarisme, au plan qualitatif comme au plan quantitatif ; distinguer si, dans les périodes de bicamérisme, les deux assemblées sont soumises au même type d’antiparlementarisme.

2- Les fondements idéologiques de l’antiparlementarisme : établir les origines de l’antiparlementarisme, mais aussi ses filiations, ses variations, ses degrés, au delà des seuls extrêmes politiques, en examinant sur quelles bases on peut distinguer un antiparlementarisme de droite d’un antiparlementarisme de gauche ; distinguer entre un antiparlementarisme structurel et un antiparlementarisme conjoncturel, et en quoi cela rejoint la critique récurrente des élites, celle des Lumières, voire l’antijudaïsme ou l’antisémitisme ; explorer l’hypothèse d’un antagonisme Paris-province, en relation avec l’expression d’une sensibilité anti-jacobine ou fédéraliste.

3- Les thèmes qui nourrissent l’antiparlementarisme : des thématiques récurrentes comme le coût de la représentation parlementaire, la médiocrité et l’absentéisme des élus, la corruption et le parasitisme, la confiscation du pouvoir par les élites, la critique de la gérontocratie, de la reproduction et de la transmission du pouvoir, et, plus près de nous, les critiques sur la non-représentativité des élus en terme de genre ou de « diversité. » On étudiera le poids respectif et l’évolution de ces thèmes dans la durée en cherchant à isoler ceux qui apparaissent les plus performatifs selon les époques, mais aussi la place de ces thèmes dans la propagande politique, en particulier en période électorale. On s’intéressera tout  particulièrement aux candidats, aux « partis », aux comités antiparlementaires pour comprendre la manière dont ils instrumentalisent l’antiparlementarisme.

4-Régimes et lieux de l’antiparlementarisme : les formes par lesquelles s’exprime cet antiparlementarisme sont multiples : de la presse à la rue, de la joute verbale à la bombe anarchiste, l’image, sous toutes ses formes, jouant un rôle fondamental. On se demandera si l’on peut considérer toutes les invasions ou les tentatives d’invasion de l’enceinte parlementaire (journées révolutionnaires, 24 février et 15 mai 1848, 4 septembre 1870, 6 février 1934) comme des manifestations équivalentes d’antiparlementarisme. On s’intéressera aussi bien sûr à l’antiparlementarisme interne qui s’exprime au sein même des enceintes parlementaires ou par la voix d’élus.

5- Groupes et individus antiparlementaires : peut-on établir des différences entre un antiparlementarisme élitiste et son versant populaire, voire populiste ? On listera les milieux sociaux, culturels, économiques, religieux où la greffe de l’antiparlementarisme semble prendre davantage ou, à l’inverse, échouer. Que sait-on du rapport des « classes moyennes » avec la propagande antiparlementaire ? ou encore des milieux militaires ? L’idée d’un antiparlementarisme au féminin ou féministe, notamment à partir de Mai 68, est-elle pertinente ? Quid, également, d’une analyse fondée sur l’appartenance générationnelle?

C’est donc un vaste chantier que se propose d’ouvrir le séminaire du Comité d’histoire parlementaire et politique. Il est probable que ce chantier se prolonge au-delà de l’année universitaire 2011-2012. D’autant que se profile l’idée d’une approche comparatiste, qui étendra les pistes de recherche au domaine européen, voire au domaine mondial. 

haut de page
séance inaugurale : lundi 28 novembre 2011
L’antiparlementarisme : un mal français ?
   
Jean-Claude Caron
, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand) :
« Un mal français ? Généalogie de l’antiparlementarisme »
Jean Garrigues, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université d’Orléans, président du CHPP :
« Réflexions sur l’antiparlementarisme des “hommes providentiels” »
l'antiparlementarisme, un mal français ?
programme PDF :
séance 2 : lundi 16 janvier 2012
L'antiparlementarisme en France dans le premier XIXe siècle
   
Pierre Triomphe
, agrégé et docteur en histoire (Université de Montpellier III – Paul Valéry) :
« Les antiparlementarismes, ressorts essentiels de la vie politique de la Restauration (1814-1830) »
L'antiparlementarisme en France dans le premier XIXe siècle
programme PDF :
séance 3 : lundi 20 février 2012
L'antiparlementarisme en France dans la dernier XIXe siècle
   
Jean Garrigues, professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Orléans, président du CHPP :
"Le boulangisme est-il un antiparlementarisme ?"
Bertrand Joly, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Nantes :
L"antiparlementarisme de la droite nationaliste"
séminaire CHPP-CHEC
programme PDF :
séance 4 : lundi 19 mars 2012
L'antiparlementarisme en France d'un siècle à l'autre (XIXe - XXe siècle)
   
Vivien Bouhey, chercheur au Centre d’histoire du XIXème siècle (Paris 1) :
« L’antiparlementarisme des anarchistes en France au moment du scandale de Panama »

Julien Bouchet, ATER en histoire contemporaine à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand :
« Dépasser « l’Affaire ». Les recompositions inabouties de l’antiparlementarisme « césarien » au temps de la « République radicaliste » (1902-1906) »

histoire de l'antiparlementarisme
programme PDF :
séance 5 : lundi 2 avril 2012
L'antiparlementarisme dans les années 1930
 
Mathias Bernard, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand:
« L’antiparlementarisme des droites dans la France des années 1930 »

Albert Kéchichian, professeur agrégé d'Histoire affecté à l'Institut d'Etudes politiques de Paris, docteur en histoire contemporaine :
"Les Croix-de-Feu entre agitation antiparlementaire et ralliement contraint: pourquoi la Troisième République était-elle si efficace pour apprivoiser l'intransigeance des extrémistes?"
seminaire CHPP CHEC
programme PDF :
séance 6 : lundi 21 mai 2012
Gaullisme et antiparlementarisme

David Bellamy, maître de conférences à l'Université d'Amiens :
"Le gaullisme fut-il une critique du régime d'Assemblée ?"
séance du 21 mai
programme PDF :

séance 7 : lundi 18 juin 2012
Mai 68

Jean El Gammal, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Lorraine (CRULH) :
"L'antiparlementarisme et les événements de mai 68 : essai de mise en perspective"
l'antiparlementarisme et les événements de mai 68
programme PDF :
  haut de page

2010 - 2011
Le Parlement dans tous ses états
présentation - programme
Jean Garrigues, Président du CHPP, professeur à l’Université d’Orléans
Christophe Bellon, chargé de cours à Sciences Po Paris et aux Instituts catholiques de Lille et de Paris
Plus de cinquante ans après la fondation de la Cinquième République, critiquer la faiblesse du Parlement ou en regretter son passage fréquent sous l’éteignoir de l’Exécutif est un procès régulièrement instruit. Le Palais-Bourbon et son voisin du Luxembourg sont pourtant des Assemblées qui travaillent au rythme de séances publiques que l’on ne cesse d’estimer particulièrement chargées. De surcroît, voici bientôt dix ans que le Parlement est soumis régulièrement à des réformes qui transforment, sinon adaptent, le fonctionnement de ses travaux : l’histoire de la loi en traduit les différentes étapes.
En amont de la séance publique, tout d’abord, la récente réforme de la carte électorale appelle des bouleversements de la géographie électorale. Quel rôle jouera-t-elle sur les élections législatives à venir ? Par ailleurs, le Sénat a connu récemment une modification de son mode de scrutin. Comment cette évolution électorale influe-t-elle sur l’accès au pouvoir de législateurs élus au suffrage indirect ?
La délibération parlementaire, quant à elle, en commission comme en séance publique, du dépôt des textes à leur vote solennel, n’a cessé de s’adapter. En 2001, avec la modification de l’ordonnance de 1959, la réforme de la procédure budgétaire a été réalisée par la représentation nationale à sa presque unanimité : la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), nouvelle « Constitution financière » de l’Etat, en a été le résultat. L’organisation du débat annuel relatif au budget de l’Etat en a considérablement profité. Avec la législature suivante, l’opposition a vu ses droits progressivement réaffirmés. Et à partir de l’année 2007, le chantier du changement a été poursuivi : deux nouvelles commissions parlementaires ont vu le jour. Aussi la question du développement durable, par exemple, est-elle aujourd’hui directement traitée au sein de la commission éponyme. Simultanément, la délégation parlementaire pour les Affaires européennes était transformée en une commission du même nom. Enfin, sous l’égide de parlementaires d’expérience – Edouard Balladur et Jack Lang –, la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 a ouvert des perspectives nouvelles : dans le but d’assouplir les effets du parlementarisme rationalisé, un rééquilibrage institutionnel a été tenté, visant à un meilleur contrôle de l’Exécutif, par la revalorisation des Assemblées. Une mesure a retenu davantage l’attention : le Président de la République est accueilli désormais devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Il n’en reste pas moins que le quotidien de la délibération en séance publique, c’est-à-dire le cœur de l’élaboration de la loi, a été réadapté. L’instauration du temps législatif programmé en est un exemple, qui permet aux travaux parlementaires une organisation nouvelle. L’influence du législateur national dans le droit communautaire est une autre des transformations récentes ; en ce domaine, il appartient au Parlement de mettre en pratique les pouvoirs que le traité de Lisbonne lui a conférés pour influer sur la législation européenne. Depuis 2008, le contrôle parlementaire connaît lui aussi des changements ; la mission d’évaluation des politiques publiques est inscrite dans la Constitution, alors que le nouveau Règlement de l’Assemblée nationale, adopté en 2009, et participant de fait à la modernisation du travail parlementaire, entraîne la création du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC).
En aval de l’élaboration de la loi, enfin, le Conseil Constitutionnel a connu lui aussi des changements importants, avec la mise en place des questions prioritaires de constitutionnalité (QPC). Tout citoyen, via la Cour de Cassation ou le Conseil d’Etat, peut désormais saisir les sages de la rue Montpensier.
Dans ce cadre-là, quel bilan peut être dressé de l’activité du législateur français contemporain, de la conquête du mandat de parlementaire à l’application de la loi ? Et quelle concordance des temps, si elle existe, peut être suggérée avec les Républiques parlementaires passées ?

A chaque séance, un(e) universitaire viendra exposer ses travaux ou publications relatif(ve)s à une étape précise du processus législatif. Cet(te) intervenant(e) sera accompagné(e) d’un(e) praticien(ne) de la chose parlementaire (élus, collaborateurs ou fonctionnaires des Assemblées, membres des entourages politiques des cabinets).
La rencontre – ou la confrontation parfois – entre l’Histoire, le Droit et l’expérience politique vise à offrir au chercheur spécialiste du Parlement un champ transversal d’études, novateur et interdisciplinaire, riche en sources et encore peu exploité.


Le séminaire se réunira un vendredi par mois, de 10 heures à midi, au Centre d’Histoire de Sciences Po
56 rue Jacob – Paris 6ème, 1er étage (salle du Traité).
    haut de page
séance inaugurale lundi 15 novembre 2010 (17h30-19h30)
   
Autour de la réforme constitutionnelle de 2008 : vers un renouveau du Parlement ?

invité : Jean-Félix de Bujadoux, conseiller auprès du Président de l'Assemblée nationale
   
séance 2 : 17 décembre 2010
L’accès au mandat législatif : la conquête électorale et le rôle des organisations politiques
avec Daniel Mandon, ancien député de la Loire, maire de Saint-Genest-Malifaux, auteur de La Question identitaire territoriale. Saint-Etienne métamorphosée, La Question sociale. Le laboratoire politique de Saint-Etienne et La Question laïque, Les chocs culturels stéphanois (TV and Go Communication, 2008-2010)
et Brice Soccol, ancien délégué général du parti radical et membre de cabinets ministériels, auteur de 577 députés à élire (avec Patrick Lafarge, SG Presse, 2007)
présentation de la séance
   
séance 3 : 21 janvier 2011
Les conditions de l’exercice du pouvoir (1) :
dans le huis clos des commissions
avec Fabienne Bock, professeur à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée : "Les commissions parlementaires pendant la Première guerre mondiale"
et Arnaud Eissautier, administrateur adjoint à la commission des Affaires économiques
de l'Assemblée nationale : "L'activité des commissions permanentes à l'Assemblée nationale de la Ve République. L'exemple de la commission des affaires économiques"
version PDF
de l'annonce
   
séance 4 : 11 février 2011
Les conditions de l’exercice du pouvoir (2) :
le rapporteur, un maître d’œuvre toujours puissant ?
avec Vincent Vives, administrateur de l'Assemblée nationale au service de la Séance : "Le rapporteur aujourd'hui : architecte de la procédure législative ?"
et Christophe Bellon, maître de conférences à Science Po, chargé d'enseignement aux Instituts catholiques de Lille et de Paris : "Le rapporteur sous la IIIe République, à l'interface du gouvernement et du Parlement. L'exemple d'Aristide Briand, rapporteur de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat"




programme PDF
   
séance 5 : 25 mars 2011
Les conditions de l’exercice du pouvoir (3):
au cœur de la séance publique, les règles de la délibération
avec Bernard Le Drezen, rédacteur des débats de l'Assemblée nationale,
Nicolas Roussellier, maître de conférences habilité des Universités à Sciences Po Paris,
et Bernard Rullier, administrateur des services du Sénat, ancien directeur de cabinet des minitres des relations avec le Parlement (1997-2002)



   
séance 6 : 8 avril 2011    séance reportée au 20 mai 
Une manifestation de l’exercice du pouvoir:
l’éloquence parlementaire, toujours triomphante ?

   
séance exceptionnelle commune au GEVIPAR et au CHPP
présentation des thèses soutenues récemment sur le Parlement
jeudi 14 avril, 18h-20h - Sciences Po, salle J211, 13 rue de l'Université, Paris
     

Christophe Bellon, "Délibération parlementaire et phénomène majoritaire sous la Troisième République. L'exemple d'Aristide Briand"
Damien Gros,  "L'Assemblée nationale de 1871. Structuration partisane, oeuvre constitutionnelle, oeuvre législative"
Nicolas Patin, "La Guerre au Reichstag. Expériences de guerre et imaginaires politiques des députés sous la République de Weimar"
Samuel Sanchez, "Les Règlements des Assemblées nationales (1848-1851). Étude de la rénovation de la légalité interne"
Céline Vintzel, "Les armes du Gouvernement dans la procédure législative ; Étude comparée :  Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni" 
     
séance 7 : 20 mai 2011
Une manifestation de l’exercice du pouvoir:
l’éloquence parlementaire, toujours triomphante ?
Thierry Marchand
, conseiller des comptes rendus de l’Assemblée nationale, faisant office de directeur adjoint, traitera de la question du débat public au Parlement.
Clément Viktorovitch,
doctorant en science politique (Sciences Po/Centre d’études européennes), interviendra sur le thème : "de l’emphase au bon mot : le double visage de l’éloquence parlementaire"
affiche (PDF)
   
séance 8 : 17 juin 2011
Les grandes carrières politiques et parlementaires : "hériter en politique"
Ludivine Bantigny, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Rouen
Arnaud Baubérot, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris XII
à l'occasion de la sortie du livre qu'ils coordonnent aux PUF : Hériter en politique. Filiations, générations et transmission politique : Allemagne, France, Italie (XIXe-XXe) (présentation sur le site des PUF)
affiche (PDF)

    haut de page

2009 - 2010
L'histoire politique en renouveau (3e année)
Le CHPP poursuit pour la troisième année sa cartographie de l’histoire politique du contemporain depuis 20 ans. À chaque séance, un objet, une approche ou une culture politique font l’objet d’un bilan historiographique puis de la présentation d’une étude de cas. Le troisième invité discute les interventions à la lumière de ses propres travaux, puis l’échange se poursuit avec l’assistance.
Les séances des 19 mars, 21 mai et 18 juin sont "hors cycle" Histoire politique en renouveau.

Sauf indication contraire, les séances ont lieu un vendredi par mois, de 10h à midi,
au Centre d’histoire de Sciences Po, salle du Traité, 1er étage (56 rue Jacob – Paris)

coordination : Christophe Bellon

   
vendredi 16 octobre : « Politiques locales »
   
discutant 
: Jean Garrigues, professeur à l’Université d’Orléans
bilan historiographique : Emmanuel Bellanger, chargé de recherche au CHS (CNRS-Paris I)
étude de cas : Juliette Aubrun, maître de conférences à l’Université Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines (« De “l’esprit de clocher” aux politiques municipales modernes : la banlieue parisienne comme laboratoire de l'intervention municipale (1880-1940) »)
   
vendredi 13 novembre : « Événements, crises » (10h30-12h30)
   
discutant 
: Jérôme Bocquet, maître de conférences à l’IUFM – Université d’Orléans
bilan historiographique : Olivier Dumoulin, professeur à l’Université de Caen
étude de cas : Arnaud-Dominique Houte, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne Paris IV (« Le 2-Décembre à Paris et en province au prisme de la police et de la gendarmerie »)
 
mercredi 9 décembre 2009 : « Administration et politique »
   
discutant 
: Marc-Olivier Baruch, directeur d’études à l’EHESS
bilan historiographique pour le XIXe siècle : Jean Le Bihan, maître de conférences à l’Université Rennes II ; pour le XXe siècle : Marc-Olivier Baruch
étude de cas : David Valence, doctorant à l’IEP Paris, ATER à l’Université d’Orléans (« Histoire d’une relation particulière : les hauts fonctionnaires et de Gaulle de la Libération aux années 60 »)
    
vendredi 19 février 2010 : "Vie politique et enjeu colonial"
   
discutant Guy Perville, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Toulouse II - Le Mirail
bilan historiographique : Sylvie Thénault, chargée de recherche au CNRS
étude de cas : Claire Marynower, doctorante à l'IEP Paris : "Joseph Begarra, un leader socialiste en Algérie : entre implantation locale et carrière nationale"
       
vendredi 19 mars : Edmond Barrachin : du centrisme au centrisme, via le PSF, le RPF et le CNIP

Gilles Le Béguec, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris Ouest - La Défense Nanterre : "Le temps des apprentissages"
Jean-Paul Thomas, professeur de classes préparatoires au lycée Henri-IV : "La pérennité des réseaux politiques"
   
vendredi 16 avril : Histoire et science politique. Les aléas de l'interdisciplinarité

discutant : Marc Lazar, professeur des universités (histoire et sociologie politique) à Sciences Po Paris et à la LUISS (Rome)
bilan historiographiqueLudivine Vanthournout, doctorante à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, allocataire de recherche de l'Assemblée nationale
étude de casFrançois Prigent, agrégé d'histoire, doctorant à l'Université Rennes 2 (CERHIO) : "Etat des lieux des recherches sur le PSU"
   
vendredi 21 mai : Quand les élites politiques méditerranéennes entrent au Parlement
séance annulée
vendredi 18 juin : La politique au micro, 70 ans après l'appel du 18 juin
séance annulée
haut de page

2008 - 2009
L'histoire politique en renouveau (2e année)
Le séminaire mensuel du CHPP est consacré pour la deuxième année consécutive à une réflexion collective sur ce qu’est aujourd’hui l’histoire politique du contemporain. Le programme de l'année passée a permis de riches échanges entre les intervenants et une assistance nombreuse. Ont été abordées les questions suivantes :  les partis politiques, la prosopographie, la biographie, les gauches, les droites, les centres, le parlement.
Le programme 2008-2009 aborde une nouvelle série d’objets, d’approches et de cultures politiques.
À chaque séance, un chercheur confirmé, historien le plus souvent, présente un bilan historiographique de la question. La question est ensuite abordée par un second intervenant qui présente pour sa part une étude de cas. Le troisième invité tient le rôle de discutant tout au long de la séance, à la lumière de ses propres travaux.

Les séances ont lieu un vendredi par mois, de 10h à midi, au Centre d’histoire de Sciences Po 
(salle du Traité, 1er étage - 56 rue Jacob – Paris).

coordination : Marie Aynié, Christophe Bellon et Alexandre Borrell.


Médias - 24 octobre 2008

discutant : Jean-Noël Jeanneney, professeur à l’IEP de Paris
bilan historiographique : Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherche au CNRS (LCP)
étude de cas
 : Alexandre Borrell, doctorant à l’université d’Orléans (« Ce que l’histoire politique apporte à une approche culturelle de la médiatisation télévisée des “banlieues” »)

Réseaux et groupes d’influence - 21 novembre 2008

discutant : Gilles Le Béguec, professeur à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
bilan historiographique : Claire Lemercier, chargée de recherche au CNRS (IHMC)
étude de cas : Olivier Charbonnier, doctorant à l’université d’Orléans (« l'influence patronale au Parlement, du Comité Mascuraud à l'Union des intérêts économiques (1899 - 1940) »)

ExtrÊmes-droites - 19 décembre 2008

discutant : Pascal Perrineau, professeur à l’IEP de Paris
bilan historiographique
 : Mathias Bernard, professeur à l’université Blaise-Pascal Clermont II et Olivier Dard, professeur à l’université de Metz
étude de cas 
: David Bensoussan, docteur, professeur en CPGE (« Les droites radicales dans le monde rural dans les années 1930 »)
haut de page
Genre - 16 janvier 2009

attention, la séance a exceptionnellement lieu en salle A31 au 27 de la rue Saint-Guillaume

discutante : Michèle Perrot, professeur émérite à l’université Paris VII - Denis Diderot
bilan historiographique : Christine Bard, professeur à l’université d’Angers, IUF
étude de cas 
: Sabrina Tricaud, doctorante, chargée de recherches à l’Association Georges Pompidou (« À la croisée de l'histoire du genre et de l'histoire politique : les candidates aux élections législatives en France de 1945 à la fin des années soixante »)

ExtrÊmes-gauches - 20 février 2009

discutant : Jean El Gammal, professeur à l’université Nancy II
bilan historiographique : Philippe Buton, professeur à l’université de Reims  
étude de cas : Jean-Paul Salles, docteur en histoire (« La LCR, parti révolutionnaire ou lieu d’apprentissage ? »)

Élections, vote - 20 mars 2009

discutant Bernard Lachaise, professeur à l’université Bordeaux III Michel de Montaigne
bilan historiographique : Christophe Le Digol, maître de conférences à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense
étude de cas
 : Malcolm Crook, professeur à l’université de Keele (« Le vote subversif : les bulletins annotés, XIXe-XXe siècles »)

Politiques locales - 17 avril 2009
cette séance est reportée à une date ultérieure

discutant : Jean-Pierre Machelon, professeur à l’université Paris V
bilan historiographique : Emmanuel Bellanger, chargé de recherche, CNRS – CHS de Paris I 
étude de cas : Juliette Aubrun, maître de conférences à l’université Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines 
(
« De "l'esprit de clocher" aux politiques municipales modernes : la banlieue parisienne comme laboratoire de l'intervention municipale (1880-1940) »)

Mobilisations - 15 mai 2009

discutante : Danielle Tartakowsky, professeur à l’université Paris VIII Vincennes – Saint-Denis
bilan historiographique : Vincent Robert, maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
étude de cas : Marie Aynié, docteur, ATER à l’université d’Orléans (« Les pétitions dreyfusardes : se mobiliser face à la foule »)

Mots du politique - 19 juin 2009
cette séance est reportée au vendredi 26 juin

bilan historiographique : Juliette Rennes, maître de conférences à l'université Lyon II
étude de cas :  Cédric Passard, doctorant à l'IEP de Lille (« Pamphlets et pamphlétaires à la fin du XIXe siècle en France : une mise en maux du politique »)

    haut de page

   

2007 - 2008
   
L'histoire politique en renouveau - Hommage à René Rémond
Le CHPP a décidé de consacrer les séances de 2007-2009 à un bilan épistémologique de l'histoire politique, occasion de rendre hommage à René Rémond, qui a présidé le comité d'honneur du CHPP depuis sa création.
Chaque séance sera consacrée à un objet, une approche ou une culture politique : un historien confirmé présentera un bilan historiographique de la question qu’un doctorant ou jeune docteur illustrera ensuite par l’étude de cas à laquelle il se consacre. Un discutant, historien de référence, proposera enfin une relecture de l’ensemble en fin de séance, à la suite des échanges avec l’assistance et à la lumière de ses propres travaux.
coordination : Christophe Bellon et Alexandre Borrell.

Les séances ont lieu un vendredi par mois, de 10h à midi,
au Centre d'histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob - Paris VIe

   
Pour y assister, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de Christophe Bellon
(
06 87 04 16 24 ou chris.bellon[AROBASE]wanadoo[POINT]fr)
 
vendredi 12 octobre 2007
Les élites politiques méditerranéennes (séance hors-programme)

Jean-Paul Pellegrinetti, Maître de conférences à l’université de Nice–Sophia Antipolis : Les parlementaires corses et la République (1871-1914)
Christophe Bellon
, ATER à l’université de Nice–Sophia Antipolis :
Les parlementaires maralpins, entre implantation locale et carrière nationale. La magistrature de Flaminius Raiberti (1890-1929)


vendredi 23 novembre 2007
Les partis politiques
François Audigier, maître de conférences à l’université de Nancy : bilan historiographique,
Frédéric Fogacci, doctorant et ATER à l’université Paris IV-Sorbonne : étude de cas (l'exemple de la mouvance politique radicale de la Libération à la fin des années 1960),
Serge Berstein, professeur émérite à l’IEP de Paris : discutant.

vendredi 21 décembre 2007
La prosopographie
Éric Anceau, maître de conférences à l’université Paris IV-Sorbonne : bilan historiographique,
Olivier Tort, pensionnaire de la Fondation Thiers (CNRS-Institut de France) : étude de cas (la droite française sous la Restauration : aspects prosopographiques)
Jean-Pierre Chaline, professeur à l’université Paris IV-Sorbonne : discutant.

vendredi 25 janvier 2008
Les centres
Rosemonde Sanson, maître de conférences émérite à l’université Paris I–Panthéon Sorbonne : bilan historiographique,
Walter Badier, allocataire de l’Assemblée nationale, doctorant à l’université d’Orléans : étude de cas (Alexandre Ribot, un centriste dans les débuts de la IIIe République)
Sylvie Guillaume, professeur à l’université Bordeaux-III : discutante.

vendredi 22 février 2008
La biographie
Sylvie Aprile, maître de conférences à l’université de Tours : bilan historiographique,
Anne-Laure Ollivier, doctorante à l’ENS Cachan, ATER à l’IEP de Strasbourg : étude de cas (Faire une biographie politique : l'exemple de Gaston Defferre),
Jean Garrigues, professeur à l’université d'Orléans : discutant.

vendredi 7 mars 2008
Les droites
Michel Leymarie, maître de conférences à l'université de Lille III et à l'IED Paris : bilan historiographique de l'Action française,
Renaud Tauzin, doctorant et ATER à l'université d'Orléans : étude de cas (Combien de droites dans les départements ruraux du Centre de la France pendant l'entre-deux-guerres ?),
Jean-François Sirinelli, professeur à l’IEP Paris et directeur du Centre d’histoire de Sciences Po : discutant.

vendredi 18 avril 2008
Les gauches
Gilles Candar, professeur en classes préparatoires au Mans : bilan historiographique,
Fabien Conord, doctorant et
ATER à l’université Clermont-Ferrand II : étude de cas (Forces politiques et changement social : la gauche non communiste et la mutation des campagnes françaises, de la Libération aux années 1970),
Jean-Jacques Becker (
professeur émérite à l’université Paris X-Nanterre) : discutant.

vendredi 23 mai 2008
Le Second Empire
(séance hors-programme)
Éric Anceau (maître de conférences à l’université Paris IV-Sorbonne) : Nouvelles voies de l’historiographie politique du Second Empire
Bernard Gaudillère (ancien maître de conférences à l’IEP Paris) : Publicité et retentissement des débats parlementaires sous le Second Empire
Juliette Glikman (docteur de l'université Paris IV-Sorbonne) : Le mythe du sauveur et le merveilleux impérial sous le Second Empire

vendredi 20 juin 2008
Le Parlement
Nicolas Roussellier (maître de conférences à l’IEP Paris) : bilan historiographique,
Christophe Bellon  (doctorant, ATER à l’université de Nice - Sophia Antipolis) : étude de cas (Aristide Briand et la réforme du Parlement à la "Belle époque" (1905-1914)),
Jean-Marie Mayeur (professeur émérite à l’Université Paris IV-Sorbonne) : discutant.
haut de page

   
2006 - 2007

Pouvoirs, institutions et familles politiques en Europe
(XVIIIe – XXIe siècles)

Organisé en partenariat avec le Centre d’Histoire de Sciences Po, ce séminaire est dirigé par Jean Garrigues, Professeur à l’Université d’Orléans, Nicolas RousselLier, Maître de conférences à l’IEP de Paris, et Christophe BELLON, ATER à l’Université de Nice – Sophia Antipolis.


séance 30 - vendredi 22 juin 2007
Les archives parlementaires en France
Isabelle ORIZET, Directrice du service des Archives et de la Recherche historique parlementaire de l’Assemblée nationale
Présentation du service des archives et de la recherche historique parlementaire de l'Assemblée nationale

Emmanuel TRIBOULET, Chef de la division des Archives au service de la bibliothèque, des archives et de la documentation étrangère au Sénat
Aperçu général des archives du Sénat

Juliette GALLOIS, Archiviste de l'Assemblée nationale
Les archives des congrès de Versailles

Cécile DAUSSUN et Pauline DEBIONNE, Archivistes du Sénat :
Les archives des commissions permanentes de la Troisième République au Sénat

haut de page



séance 29 - vendredi 18 mai 2007
séance reportée au 12 octobre 2007

Méditerranée et politique : implantation locale et carrière nationale



Jean-Paul PELLEGRINETTI, Maître de conférences à l’Université de Nice–Sophia Antipolis :
Les
parlementaires corses et la République (1870-1914)

Christophe BELLON, ATER à l’Université de Nice–Sophia Antipolis :
Varois et Maralpins au Parlement des Années folles : « localisme » politique, parachutage et carrière nationale

séance 28 - vendredi 27 avril 2007
Le Congrès aux Etats-Unis : un exemple de démocratie parlementaire

Blandine CHELINI-PONT, Maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille III, directrice de l’Institut de droit et d’histoire religieux :
Le Congrès américain et la religion

Philippe LABRO, Ancien Vice-président de l’antenne de RTL, directeur adjoint de Direct 8, directeur de la rédaction de Direct-Soir, spécialiste des États-Unis : 
(intitulé à confirmer)


séance 27 - vendredi 16 mars 2007
Les cabinets et entourages ministériels : au coeur de la vie politique

Didier DUDROUILHE, Collaborateur parlementaire de Didier Quentin, député de Charente-Maritime :
L’influence du cabinet parlementaire sur le travail à l’Assemblée nationale. L’exemple de la question ultramarine

Jacques FIGHIERA, Collaborateur parlementaire de Paul BLANC, sénateur des Pyrénées-Orientales :
Autour du travail sénatorial. Un exemple de relations entre le cabinet parlementaire, l’administration du Sénat et les commissions parlementaires


séance 26 - vendredi 16 février 2007
Le centre et les droites au Parlement : alliés ou adversaires ?
Rosemonde SANSON, Maître de conférences à l’Université de Paris-I-Sorbonne :
Les relations entre l’Alliance Républicaine Démocratique et les groupes de la droite au Parlement français de l’entre-deux-guerres

Daniel Mandon, ancien maître de conférence à l'université Lyon II, ancien député centriste de la Loire, député suppléant :
Images et réalités centristes. Le centre-droit d'inspiration chrétienne dans la Loire, du Sillon à l'UDF

haut de page
séance 25 - vendredi 19 janvier 2007
Scientifiques et ingénieurs au Parlement

Anne-Laure ANIZAN, Docteur en histoire : 
Paul Painlevé. De l’Académie des Sciences au Parlement

Bruno MARNOT, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux-III :
Les ingénieurs au Parlement de la Troisième République : un tempérament politique singulier ?

séance 24 - vendredi 15 décembre 2006
L'Europe au Parlement et le Parlement en Europe

Jacques BARROT, Vice-président de la Commission européenne (depuis 2004), ancien Ministre, ancien député (1967-2004) :
La Commission européenne, les parlements nationaux et la question des transports
 

Jean-Michel GUIEU, Maître de conférences à l’Université de Paris-I-Sorbonne :
La
SDN et les chambres françaises dans l’entre-deux-guerres

séance 23 - vendredi 17 novembre 2006
De l'élaboration du discours à l'impact de l'éloquence

Nicolas VERON, Secrétaire des débats, directeur adjoint du service du compte rendu analytique de l’Assemblée nationale : 
Y a-t-il encore une éloquence parlementaire ?

Damon MAYAFFRE, Chercheur au CNRS (laboratoire de lexicologie, Université de Nice Sophia Antipolis, CNRS, UMR 6039), docteur en histoire :
Le discours présidentiel sous la Cinquième République 

séance 22 - vendredi 27 octobre 2006
La question laïque au Parlement français

Jean-Pierre DELANNOY, Directeur adjoint du service des Affaires financières de l’Assemblée nationale, docteur en droit :
Fait religieux et références laïques dans les travaux parlementaires après 1945 

Jean BAUBEROT, Titulaire de la chaire consacrée à la laïcité à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de la Sorbonne, ancien membre de la Commission Stasi :
La commission Stasi. De sa nomination au discours de Jacques Chirac (juillet 2003-décembre 2003)
haut de page

   
2005 - 2006
Pouvoirs, institutions et familles politiques en Europe
(XVIIIe – XXIe siècles)

Organisé en partenariat avec le Centre d’Histoire de Sciences Po, ce séminaire est dirigé par Jean Garrigues, Professeur à l’Université d’Orléans, Nicolas RousselLier, Maître de conférences à l’IEP de Paris, et Christophe BELLON, ATER à l’Université de Nice – Sophia Antipolis.


 

Séance 21 - Vendredi 23 juin 2006

La République italienne

Frédéric Attal, maître de conférences à l’Université d’Orléans
Marc Lazar, Professeur des Universités à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, directeur de l’Ecole doctorale (sous réserve)


Séance 20 - Vendredi 26 mai 2006

Autour de Vincent Wright et des préfets de Gambetta

Eric Anceau, maître de conférences à l’Université de Paris-IV
Sudhir Hazareesingh (Oxford)


Séance 19 - Vendredi 7 avril 2006
Nouvelles approches sur le pouvoir exécutif

Nicolas Roussellier, maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
Bruno Le Guillou, docteur en Histoire de l’Université de Paris-IV


Séance 18 - Vendredi 24 mars 2006

Ecrire l’histoire du parlement britannique

Paul Seaward, directeur de History of Parliament


Séance 17 - Vendredi 24 février 2006

Les socialistes et le Parlement

Thierry Hohl, professeur agrégé d'histoire en lycée, chercheur associé à l’UMR 5605 (CNRS - Université de Bourgogne) :
Divisions parlementaires socialistes au temps du Cartel
Gilles Morin, docteur en histoire, chercheur associé à l’Université de Paris-I :
Les formes de la compromission sous l’Occupation, le cas des parlementaires socialistes
Noëlline Castagnez, maître de conférences à l’IUFM de Versailles :
Les parlementaires SFIO en campagne sous la IVème République, une question d’identité


haut de page

Séance 16 - Vendredi 27 janvier 2006
Les élections présidentielles

Frédéric Turpin, maître de conférences à l’Université d’Artois : Charles de Gaulle et la présidence de la République avant 1958
Olivier Rouquan, docteur en Science politique de l’Université de Paris-II : La stratégie de campagne présidentielle de François Mitterrand en 1988


Séance 15 - Vendredi 16 décembre 2005
-  cycle Tocqueville  -
Les premiers héritages 

Gilles Le Beguec, professeur des Universités (Paris-X) : la Conférence Tocqueville, vivier parlementaire de la Troisième République
Françoise Mélonio, professeur des universités (Paris-IV) : Lectures de Tocqueville sous la Troisième République


Séance 14 - Vendredi 18 novembre 2005
-  cycle Tocqueville  -
Tocqueville au Parlement

Jérôme Grondeux, maître de conférences (Paris-IV) : Tocqueville et Rémusat
Eric Anceau, maître de conférences (Paris-IV) : Alexis de Tocqueville, parlementaire de la Seconde République


Séance 13 - Vendredi 21 octobre 2005
-  cycle Tocqueville  -
L’éveil et la confirmation de la vocation parlementaire

Gilles le Beguec, professeur des Universités (Paris X)
Cette intervention sera suivie d’un débat animé par Nicolas ROUSSELLIER, maître de conférences à l’IEP de Paris
haut de page

   
2004 - 2005

Pouvoirs, institutions et familles politiques en Europe
(XVIIIe – XXIe siècles)

Organisé en partenariat avec le Centre d’Histoire de Sciences Po, ce séminaire est dirigé par Jean Garrigues, Professeur à l’Université d’Orléans, Nicolas RousselLier, Maître de conférences à l’IEP de Paris, et Christophe BELLON, ATER à l’Université de Nice – Sophia Antipolis.


Sauf indication contraire, les séances se tiennent à l'IEP de Paris,
224 bd Saint-Germain 75007 Paris. Cycle Supérieur d'Histoire du XXe siècle, 1er étage.


haut de page
 

Séance 12 - Vendredi 3 juin 2005

Les parlementaires sous le régime de Vichy

Olivier Wieviorka, Professeur des Universités à l'École Normale supérieure de Cachan : "Parlementaires dans la tourmente : 1940-45"
Pierre Girard, Maître de conférences à l'IEP de Paris, Professeur en classes préparatoires et Doctorant à l'université d'Orléans : "Jean Zay"


Séance 11 - Vendredi 13 mai 2005
Les parlementaires et l'implantation locale

Ralph Schor, Professeur à l'Université de Nice-Sophia Antipolis, "Les parlementaires des Alpes-Maritimes au XXe siècle"
Geoffroy Ratouis, Doctorant : "Le député à la rencontre de ses électeurs. Les campagnes électorales des élections législatives en Maine-et-Loire, à la Belle Époque"


Séance 10 - Vendredi 8 avril 2005
Les relations entre le parlement et le Gouvernement en France

Gilles Le Béguec, Professeur à l'Université de Paris-X Nanterre : "Les ministres face et dans le Parlement. De la Restauration à la IVe République"
Bernard Rullier, Administrateur du Sénat, ancien directeur de cabinet d'un ministre chargé des Relations avec le Parlement (en période de cohabitation) : "Les relations avec le Parlement : un Ministère à l'interface de l'exécutif et du législatif"


Séance 9 - Vendredi 11 mars 2005
Le Parlement et la Cinquième République

Bastien François, Professeur de Sciences politiques à l'Université de Paris I- Panthéon-Sorbonne : " Sociologie des collaborateurs de députés"
Julien Fretel, Doctorant à l'Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne.


Séance 8 - Vendredi 11 février 2005
De la IIIe à la IVe République : itinéraires de parlementaires

Bernard Lachaise, Professeur à l'Université de Bordeaux III : "Les parlementaires gaullistes sous la IVe République. Réflexions sur leur itinéraire politique"
François Dubasque, Doctorant à l'Université de Bordeaux III : "Jean Henessy, député de la Charente sour la Troisième République"

haut de page

Séance 7 - Vendredi 7 janvier 2005
Le Parlement belge

Marnix Beyen, Professeur à l'Université d'Anvers : " Entre clientélisme, électoralisme et distance parlementaire. Le député belge et ses attitudes envers son électorat (1918-1950) "
Rik Rottger, Chercheur du FWO Vlaanderen et Doctorant à l'Université libre néerlandophone de Bruxelles (VUB - Vrije Universiteit Brussel) : "La culture parlementaire belge au XIXe siècle (1830 et 1914)"


Séance 6 - Vendredi 3 décembre 2004
Les archives parlementaires

Dominique Angles d'Auriac, Administrateur-adjoint de l'Assemblée nationale, chargé de la recherche historique parlementaire au service des Archives : "Histoire parlementaire et personnel politique : mise en place d'un fichier informatique des députés depuis la Révolution"
Sabine Jansen, Maître de conférences au CNAM, "État des archives parlementaires"


Séance 5 - Vendredi 5 novembre 2004
Les commissions parlementaires

Frank Baron, Administrateur de l'Assemblée nationale à la commission des Affaires étrangères : "Les commissions parlementaires à l'Assemblée nationale et la modification des projets de loi sous la Ve République"
Olivier Gignoux, Doctorant à l'Université de Lyon III : "Les commissions parlementaires, essai de perspectives historiques (1789-1940)


Séance 4 - Vendredi 8 octobre 2004
Les relations entre le monde patronal et le monde politique

Jean Garrigues, Professeur à l'Université d'Orléans, Président du CHPP : "Les relations entre le monde des affaires et le monde politique sous la Troisième République"
Sylvie Guillaume, Professeur à l'Université de Bordeaux III : "Relations entre la confédération générale des PME et le monde politique de 1945 à nos jours"
haut de page

   
printemps 2004

Sauf indication contraire, les séances se tiennent à l'IEP de Paris,
224 bd Saint-Germain 75007 Paris. Cycle Supérieur d'Histoire du XXe siècle, 1er étage.


 

Séance 3 - Vendredi 4 juin 2004
L'éloquence parlementaire

Bruno Fuligni, secrétaire des débats à l'Assemblée nationale : "Mouvements et incidents de séance : règles écrites et non écrites du débat parlementaire"
Jean-Marc Guislin, Maître de conférences à l'Université de Lille-III : "Éloquence des députés du Nord dans les débuts de la IIIe République (1871-1877)"


Séance 2 - Vendredi 7 mai 2004
Le parlementarisme hollandais

Henk Te Velde, Professeur de Culture politique à l'Université de Groningue (Pays-Bas) :"la tradition parlementaire aux Pays-Bas et les problèmes actuels"


Séance inaugurale - Lundi 5 avril 2004, 14 h
Pistes de recherche en histoire politique et parlementaire :
« Où en est l’histoire parlementaire et politique ? »

Serge Berstein, Professeur des Universités à l'Institut d'Études Politiques de Paris.
Jean-Marie Mayeur, Professeur émérite à l'Université de Paris IV-Sorbonne

Palais Bourbon, 126, rue de l'Université 75007 Paris,
salle de la Commission des Affaires économiques (salle 6241)
Le séminaire sera suivi d'un cocktail

 
haut de page
dernière mise à jour le 11 mars 2016